Banque et Assurance : les comparateurs (suite)

Classé dans ACTUALITES et HUMEURS, BANQUE et FINANCES par sur 14 mars 2010 4 Commentaires

tire-lire1

Je reviens sur le sujet des comparateurs qui foisonnent maintenant sur le net. «Quelle est la banque la moins chère ?», «Comment payer encore moins cher son assurance ?» etc… Dans une note antérieure  (elle est ici) j’expliquais que cette comparaison a du sens quand il s’agit de trouver un objet donné au meilleur prix, à condition que la qualité du service après-vente ne soit pas déterminante dans la satisfaction de l’acheteur. Mais qu’elle ne peut s’appliquer aux services car réduire son choix à une question de prix revient à négliger complètement le conseil, la prise en charge des événements divers et variés de la vie, donc l’essentiel. Par exemple, un contrat d’assurance c’est, certes, une prime à payer, mais c’est aussi un interlocuteur quand le sinistre survient, une prise en charge, une indemnisation… Une carte bancaire, c’est une cotisation, oui, mais c’est aussi une information régulière, une prise en charge en cas de défectuosité ou d’utilisation frauduleuse, un service après-vente en cas de déplacement à l’étranger ou de modification du plafond de transaction, et pour la «carte sociétaire», un appui aux associations du territoire.

Un des sites «comparateur» qui vient de se créer m’a écrit pour me signaler qu’il mettait en ligne les tarifs de Pyrénées Gascogne. Je suis donc allé visiter. J’ai testé, et il ressort que ma banque me coûte 315 Euros par an alors que la plus chère me coûterait 1.210 euros. Parfait. Mais ils m’en ont trouvé une moins chère, en ligne bien sûr, comme par hasard partenaire du site, qui réduirait ma facture annuelle à 263 Euros. Et là, on me propose immédiatement de souscrire et on me fournit tous les papiers pour changer de banque…

J’ai cherché en vain un lien pour donner mon avis. Il y a bien une rubrique «témoignage» mais il n’y a qu’un seul témoignage et qui dit du bien du partenaire bancaire… rien d’autre… Alors j’ai adressé le mien dans la zone «nous contacter». Et voici ce que j’ai écrit :

Vous me proposez de quitter ma banque qui me coûte 315 Euros par an pour la votre qui m’en couterait 263 Euros. Je n’aurai plus d’agence à proximité, ni de conseiller, vous n’en parlez pas. Vous ne me dites pas quel est le temps d’attente au téléphone, ni qui va me répondre. Vous ne me dites pas comment je pourrai gérer mon plafond de carte bancaire, et autres services. Vous me dîtes seulement que c’est moins cher, donc qu’il faut changer. Je suppose que vous vivez vous-même en lointaine banlieue, puisque le logement y est moins cher, tout près d’une grande surface low cost où vous pouvez vous rendre à pied, que vous avez opté pour un conjoint qui pèse 43 kilos et mange très peu. Je ne sais pas si vous avez un chien, mais il est sans doute en peluche, pour éviter les frais…

Ce témoignage n’était pas anonyme, je l’ai signé. Il n’est toujours pas en ligne et je n’ai reçu aucune réponse. Bravo la transparence ! Elle doit faire partie du prix…

A propos de l'auteur ()

Directeur général du Crédit agricole Pyrénées Gascogne depuis 2003. Ingénieur agronome, passionné de développement local, et coopératiste convaincu. Fait partie des "Éclaireurs" de la banque écoresponsable...

Commentaires (4)

Url de rétrolien | Flux RSS des commentaires

  1. Quel était ce comparateur de banques ?

    Cordialement.

  2. Jean Philippe dit :

    Bonjour,
    Ce n’est pas le vôtre ! Et je reconnais qu’il est plus spartiate donc moins complet. Ceci dit, votre comparateur, très bien fait au demeurant, est lui aussi orienté exclusivement sur la banque en ligne, et contribue donc à négliger les dimensions relationnelles et de service dont je parle dans ma note.
    Bien cordialement,

  3. Bonjour
    Jean Philippe , nous avons déjà eu l’occasion d’échanger il y a plusieurs mois voire années ( je suis le « belge » ;-)… Il se trouve que je rejoins votre point de vue concernant le service.. cela étant, si j’ai retrouvé le chemin de votre blog , c’est parce que le crédit agricole belge ( et son service ) m’a déçu…cfr http://www.banklab.org/2010/03/pourquoi-le-credit-agricole-belge-ne-sera-plus-l%C3%A0-demain.html .

    donc oui au service de proximité si et seulement si celui ci est à la hauteur… en Belgique en tout cas, la copie est à revoir.
    Alain Hemelinckx

  4. Je pense savoir de quel comparateur il s’agit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *