AIDES AUX ASSOCIATIONS

Les Assemblées générales de Caisses locales sont l’occasion, entre autres, de faire le point sur les aides versées par notre Banque coopérative aux associations du territoire. Ce soutien n’entre pas dans le compartiment « bonnes œuvres », mais dans celui de l’appui aux actions de terrain auxquelles se consacrent les associations de toutes natures.

Sans ces actions, nos territoires seraient la juxtaposition de familles, d’entreprises, de commerces, aux liens humains fragiles. Sans l’action des bénévoles dans des domaines aussi variés que le sport, la culture, l’aide aux personnes, l’éducation, le secours en aliment ou logement, la protection, sans ces expressions collectives de solidarité, les territoires perdraient beaucoup de leur énergie, de leur inspiration, de leur ouverture. Ils manqueraient tout simplement d’envie et d’espérance. C’est la raison pour laquelle le Crédit agricole Pyrénées Gascogne considère que le tissu associatif est un acteur majeur de la vie économique et attache tant d’importance à ses relations avec les associations. Plus de 900 associations sont devenues clientes en 2013, la plupart sociétaires de la banque, ce qui nous encourage !

Depuis juillet 2011, nous avons créé le Livret Sociétaire. Une épargne sécurisée, un taux de rémunération plus attractif que celui du Livret A pour ceux qui sont peu ou pas imposés , une épargne utile qui sert à financer les entreprises du territoire de moins de 5 ans (c’est la finance utile en circuit court), et une aide versée aux associations sous forme de Tookets, monnaie solidaire qui permet au sociétaire de choisir l’association du territoire qu’il souhaite voir aidée.

Fin 2013, Pyrénées Gascogne comptait 19.208 Livrets Sociétaires (25% de plus qu’en 2012), pour une collecte totale de 355 Millions d’Euros (+21%). Grâce à ses fonds, 273 Millions d’Euros de financements ont été accordés aux entreprises de moins de 5 ans d’existence. En 2013, ces Livrets Sociétaires ont permis de réunir 252.000 Euros pour aider les associations sous forme de Tookets (+29%).

La Carte Sociétaire date elle de février 2007 (un de mes premiers posts !).

Fin 2013, nous comptions 203.071 Cartes Sociétaires. Grâce à leur utilisation qui génère systématiquement une aide aux associations, c’est près de 700.000 Euros qui ont été réunis (en progression de 53% sur 2012). Pyrénées Gascogne a décidé qu’à partir de 2014, ces aides seraient versées elles-aussi sous forme de Tookets pour permettre aux sociétaires de choisir l’association qu’ils souhaitent soutenir.

Au total, Livrets Sociétaires et Cartes Sociétaires ont généré 951.953 Euros d’aides aux associations qui ont été utilisés de la façon suivante :

PG Associations (intérêt général) : 549.627 Euros

Fondation TOOK’eur (éducation, logement, santé, alimentation, lien social, recrutement, insertion) : 249.435 Euros

Fondation PG (dédiée aux jeunes – Initiatives Développement Durable, Clap Patrimoine) : 76.224 Euros

ETICoop (Ecole Territoriale pour l’Innovation et la Coopération – formation des  créateurs d’entreprises) : 76.667 Euros.

Les sociétaires ont décidé eux-mêmes de l’affectation de ces aides en versant les Tookets aux associations de leur choix, soit directement, soit lors de l’animation organisée sur FaceBook, pour 77.170 Euros. Notre souhait est bien sûr que cette distribution des Tookets directement par les bénéficiaires s’amplifie. Les Tookets non distribués par les clients sont toutefois tous distribués aux associations par la banque en respectant les priorités annoncées.

Ces chiffres, qui ne sont pas anecdotiques, témoignent du soutien aux territoires de notre Banque coopérative. D’autant qu’en ajoutant aux aides générées par les Livrets Sociétaires et les Cartes Sociétaires les autres subventions apportées par la Banque, le total des aides allouées en 2013 aux associations s’élève à 1.346.000 Euros.

A propos de l'auteur ()

Pour en savoir plus sur l'auteur, cliquez sur l'onglet "Qui suis-je ?".

Commentaires (2)

Url de rétrolien | Flux RSS des commentaires

  1. Vanessa dit :

    Je trouve que cela aide beaucoup les associations à faire leur travail. En effet, comme ils sont dans la plus part des cas à but non lucratifs, leurs sources de revenus se résument aux aides qu’on leur octroi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *