Avez-vous besoin d’une assurance Prévoyance ?

Classé dans INNOVATIONS par sur 24 octobre 2010 4 Commentaires

D’avis général, enfin, c’est ce que je crois percevoir et en tout cas ce que je lis ici ou là, les clients en ont assez des méthodes de vente intrusives. Personnellement, les appels téléphoniques de Monsieur Dupont ou de Monsieur Durand à l’accent asiatique ou africain, qui commencent par quelques questions sur ma satisfaction pour me proposer un nouvel abonnement à un fournisseur Internet, ou «la dégustation d’excellents Bordeaux spécialement sélectionnés pour vous» m’insupportent. Je me demande d’ailleurs comment ils peuvent bien aboutir à des ventes.  Les amoureux du Push existeraient encore ?

Seulement voilà, si on proscrit le Push, pour vendre, il faut du Pull, et c’est plus difficile. Comment se placer sur le chemin du besoin du client ? Comment établir un dialogue qui lui soit utile, qui respecte ses besoins, ses préférences, et faire ensemble le bout de chemin, «l’expérience», qui débouchera sur un contrat qui conviendra aux deux parties ? Le travail est tout autre, plus difficile assurément, et repose d’abord et avant tout sur une information honnête, complète et explicite, qui serve la connaissance du client.

Nous avons par exemple dans nos offres de banque-assurance toute une gamme de produits dits de Prévoyance.  Spontanément, nos clients pensent ne pas en avoir besoin. Et pourtant… Une chute d’échelle, un accident de jardinage, une maladie invalidante, une mort subite, tout cela touche chaque année des milliers de personnes. Et toutes les familles qui ont vécu un de ces évènements savent qu’une assurance n’est pas un luxe au regard des charges qui surviennent avec l’accident. Alors, il faut en parler, expliquer, et montrer que nous avons des réponses.

Que fait Pyrénées-Gascogne? Vous l’avez compris, nous n’aimons pas trop l’intrusion… Alors vous avez ici une information sur les produits que je vous invite à consulter sans autre objectif que de vérifier que vous êtes bien assuré. Je vous encourage aussi à faire un diagnostic ici sur vos assurances en général, et à vous faire votre propre idée… Parlez-en ensuite à votre conseiller.

La démarche que je propose là montre combien les outils du web sont utiles à chacun pour «se faire son idée» sur les produits et services qui peuvent lui convenir en fonction de sa propre situation. Ils apportent beaucoup à la «connaissance client» à laquelle chacun aspire. Ils nous rendent tous plus autonomes et mieux informés. C’est la raison pour laquelle le « diplôme » de Banquier 2.0. que m’a en quelque sorte décerné Jean-Michel Billaut, me fait très plaisir. C’est un diplôme tout ce qu’il y a de plus professionnel…

A propos de l'auteur ()

Pour en savoir plus sur l'auteur, cliquez sur l'onglet "Qui suis-je ?".