BANQUE 2.0 = RELATION AUGMENTEE

Classé dans INNOVATIONS par sur 2 juillet 2011 0 Commentaire

Sous ce titre, je voulais vous faire connaître une initiative qui me semble illustrer particulièrement comment la banque et ses clients peuvent construire ensemble de la relation et de l’information. Il s’agit du site http://www.parlons-entreprises.com/ qui propose aux entreprises d’utiliser le site pour se présenter et se faire mieux connaître. Le service s’adresse à des entreprises du territoire, clientes de la banque coopérative régionale, qui bénéficient ainsi d’un moyen de communication. Il apporte aussi aux autres acteurs du territoire et à la banque elle-même une meilleure connaissance du tissu économique local et sera sans doute à l’origine d’idées de partenariats. Ici, l’entreprise COVALREC située dans le Gers à Auch et qui traite les déchets, ainsi que SIBELEC à Lescar (64) spécialiste de l’énergie, sont déjà présentes. Une initiative à saluer !

Autre exemple, l’information rapide des clients investisseurs en valeurs mobilières. Leur banque leur adresse des informations sur leur mobile pour fournir une nouvelle analyse sur des valeurs, met régulièrement à jour ses avis sur les valeurs à suivre et gère un portefeuille sur la durée. Voici à gauche le message d’alerte reçu sur le smartphone par SMS et à droite, celui adressé dans l’espace personnel du client sur le site de sa banque :

Voilà bien un domaine où le banquier a l’habitude de ne pas trop s’exprimer sur ses propres convictions. Seulement voilà, le client a lui besoin d’un autre regard, et celui d’un professionnel est bien utile ! En sachant bien sûr que le banquier, aussi sincère qu’il soit dans ce « regard », n’a pas toujours raison et que l’évolution des marchés est toujours cahotique et pas toujours rationnelle :-). Quand l’équipe de spécialistes de la banque prend le parti d’exprimer et argumenter ses propres choix en citant ses sources, cela donne une transparence et une réactivité que seuls permettent les sites relationnels. Une visite s’impose… Vous me direz…

Il s’agit là de deux exemples d’usages nouveaux apportés par le web. Les sites des agences dont j’ai déjà parlé ici, comme les enquêtes clients par Internet avec résultats en temps réel, ou encore les TooKam et TooKets dont j’ai aussi largement parlé (et c’est pas fini) montrent que peu à peu, une banque peut construire un dispositif à la fois participatif et « valorisateur » de son territoire. Puisque tout celà est fait en région, quand même !

A propos de l'auteur ()

Pour en savoir plus sur l'auteur, cliquez sur l'onglet "Qui suis-je ?".

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *