GÉNÉRATEURS D’AVENIR

J’ai fait ces derniers jours des rencontres marquantes avec les « nouvelles générations ». Parce qu’enfin, il va bien falloir reconstruire sur le champ de bataille de la dette. Et qu’après tout, il est vain de se crisper sur le court-terme dont on voit bien maintenant qu’il sera marqué en Europe par une sévère dépréciation des actifs et par la stagnation de la croissance. C’est maintenant que se prépare la suite et c’est sur elle qu’il faut se concentrer…

A Auch, puis à Pau, aux cotés d’Eric Rousselin, notre DRH (entre autres), j’ai échangé avec les nouveaux recrutés de Pyrénées Gascogne. Ils portent haut des valeurs d’équipe, d’entraide, de solidarité. Ils veulent « un Crédit agricole à qui on fait confiance », « ancré dans la relation de proximité ». Ils ont envie de « vivre leur vie » dans l’entreprise, « d’écouter et aider les clients », de « s’adapter à leur diversité ». Ils voudraient « mieux connaître le travail de leurs collègues », et puis « moins de papiers » et « du tri sélectif dans les bureaux ». Ils voient dans l’ensemble l’avenir en promesses. Revigorant, lucide, et tellement raisonnable. Du bon sens quoi… Merci à eux tous, et bonne chance !

Vendredi, rencontre avec l’équipe d’Immersive Lab. Cette PME dirigée avec talent par David Castéra a créé 14 emplois à Oloron-Sainte-Marie dans une indifférence quasi-générale. C’est injuste mais c’est normal car David Castéra est de la race des modestes, un fort en tennis qui se concentre sur la technique et sur la balle. Plein de projets, plein de travail, de responsabilité, dans les mots de Stéphane, Yannick, Simon, David, Vincent, Franck, Romain, Etienne, Marina, Henri, Pette, Mickael et Richard (à Paris pour raisons commerciales). Grâce à eux, dans quelques semaines, Immersive Lab présentera AMPHI-B, une solution vraiment nouvelle et efficace pour organiser des conférences à distance ou présenter un fleuron du patrimoine par exemple, et puis aussi une solution de e-tourisme en complément du e-commerce déjà opérationnel, et puis Pelikam qui va sortir de son œuf en suivant à la trace Kam, Léo, le Tookam et les Tookets. Générateurs d’avenir en quelque sorte…

C’est fou ce que le territoire recèle de talents. Qui le voit ? Qui le sait ? Qui le dit ? Et pourtant, c’est dans ces équipes de terrain, dans leur technicité, leur volonté de faire, que se prépare notre avenir. J’ai confiance dans le pays et dans l’Europe pour ça. Parce que derrière les statistiques et les idées, il y a des jeunes qui, sans se prendre la tête, ont la volonté de bien faire leur boulot. C’est eux qui sont « la lumière au bout du tunnel ». C’est eux qu’il faut suivre…

( Ceux qui regrettent que ce site n’ai pas parlé cette semaine de la crise financière pourront lire l’excellente note du blog de Kametleo qui dit l’essentiel sur le dernier sommet de Bruxelles. C’est ici… )

A propos de l'auteur ()

Commentaires (3)

Url de rétrolien | Flux RSS des commentaires

  1. cpot dit :

    Ah oui l’indifférence face à la création d’entreprise, ce n’est pas un mythe.

    Et pourtant c’est mortifère. Car il est tellement important que le tissu économique et politique local/régional aide les entreprises et pas forcement uniquement en prêt/subvention, mais par exemple en ouvrant des portes, ou même juste par un soutien moral.

    Malheureusement l’intérêt (intéressé?) vient une fois que l’entreprise est déjà sur les rails.

    Et en attendant le fameux Small Bunisses Act, les entreprises pourraient prendre les devants et dédier un peu de leurs dépenses à des jeunes entreprises françaises.

  2. Patrice dit :

    Ce n’est pas le « Small Business Act », ce n’est pas parfait, mais cela existe et c’est déjà quelque chose : Pacte PME (http://www.pactepme.org/).

  3. PASCAL Denis dit :

    L’article de Kam & Léo, en effet, une excellente synthèse en effet…
    Les bases sont posées, au boulot maintenant!

    Je partage votre optimisme sur notre Europe et les décisions prises, comme évoqué dans nos échanges derniers.

    Je puis vous rassurer aussi sur celle mise en œuvre concernant les services publics qui évoluent pour améliorer nos services, nos délais de traitement, les simplifications à apporter et la qualité rendue, in fine.
    Je vous invite à visiter notre site http://www.modernisation.gouv.fr/ sur le sujet et la dynamique développée dans ce sens.

    Le rapprochement et la recherche de compréhension des contraintes du métier de chacun des acteurs : travail, social, économie et finance doit nous guider et permettre le développement des idées les mieux adaptées à nos territoires.

    C’est évident, tous nous devons nous y mettre pour porter une ouverture de ce que sera le monde pour nos enfants et petits enfants, déjà!

    A propos de l’enfant… je vous souhaite de joyeuses fêtes de Noël!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *