Innovation managériale et Web 2.0

 J’ai découvert par hasard le site du cabinet de consultants BPI, spécialisé en management, conduite du changement et ressources humaines, d’envergure internationale puisqu’il regroupe aujourd’hui environ 2000 consultants implantés dans 40 pays. www.institut-leadership-bpi.com .  Jusque-là rien de bien original, direz-vous. Ce qui est intéressant sur ce site, c’est sa partie « wiki » qui donne accès d’ores et déjà à 90 expériences managériales innovantes. L’objectif de BPI est en effet, de rassembler de façon collaborative, sous forme d’un recueil  de contributions en permanente construction, les expériences d’innovation managériale observées dans les entreprises, administrations, ONG,… partout à travers le monde.

Ainsi parmi les tendances observées, l’épanouissement de l’homme dans son travail paraît un élément clé de la performance des entreprises :

« Pour les philosophes comme Epicure, Spinoza, Nietzsche, Pascal ou Kant, la vie d’un individu s’oriente autour de la quête perpétuelle du bonheur. « Tous les hommes recherchent d’être heureux», écrit Pascal. Et Epicure : « Il faut avoir le souci de ce qui produit le bonheur, puisque s’il est présent nous avons tout, tandis que s’il est absent nous faisons tout pour l’avoir ». Les auteurs de théories des organisations, eux aussi, se penchent sur le sens que les hommes cherchent dans leur vie et, en particulier, dans leur travail. Et si l’entreprise était un lieu qui contribue au bonheur des employés ? »

Parmi les 90 cas identifiés, nous passons de l’administration canadienne à Airbus, en passant par Cisco, Google, le FC Barcelone, Mondragon et bien d’autres. Je me suis arrêté sur l’entreprise Ardelaine qui présente la particularité d’être une coopérative :

« Ardelaine, est une société coopérative de production (SCOP), créée en 1982, en Ardèche. Au départ, des néo-ruraux qui restaurent un village en créant des chantiers d’insertion sociale, puis réhabilitent une filature de laine et finissent par restructurer toute la filière depuis la tonte des moutons jusqu’à la confection des matelas et leur distribution internationale. Le développement est international mais donne la priorité au développement local dans ses trois dimensions : humaine, territoriale, économique. Les employés (25 équivalents temps plein) sont totalement polyvalents, les salaires identiques pour tous. « Small is beautiful ». Un rêve ? Non, Ardelaine existe bel et bien et peut inspirer d’autres volontaires pour changer le monde par touches locales, à partir d’un pacte managérial fondé sur la co-responsabilité et le partage collectif des valeurs fondatrices .»

Tout cela peut paraître un peu utopique mais c’est sans aucun doute un laboratoire d’expériences innovantes à partir desquelles l’avenir du management des hommes dans les entreprises se construira au cours des prochaines années.

Ce qui est aussi certain, c’est que toutes ces entreprises ont osé quelque chose de différent. Pour reprendre le thème des réflexions du dernier post de Jean Philippe sur ce blog, elles n’ont pas eu peur. Elles ont été en avance d’une audace par rapport à bien d’autres qui sont en avance d’une crainte ou encore, selon une expression qui m’est chère, elles ont cherché des solutions à un problème au lieu des chercher des problèmes à une solution.

A propos de l'auteur ()

Pour en savoir plus sur l'auteur, cliquez sur l'onglet "Qui suis-je ?".

Commentaires (2)

Url de rétrolien | Flux RSS des commentaires

Sites qui pointent vers ce billet

  1. Tweets that mention Innovation managériale et Web 2.0 -- Topsy.com | 19 janvier 2011
  1. maite dit :

    Avec,sans doute dans ce style d’organisation une certaine forme de partage de pouvoir ou de décision (on l’appelle comme on veut). Chacun des acteurs « décide » de ce qui lui semble être bon pour lui, mais surtout, par ricochet ce qui est bon pour l’entreprise. Au final, un déploiement d’énergie positive dans un système ou chacun trouve sa place. Etre acteur plutôt que spectateur !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *