LA MAISON DE L’ÉPARGNE : ENRICHISSANT !

C’est une chance que de pouvoir rencontrer Gérard Auffray, et de l’écouter. Il est l’un des tout premiers spécialistes de la pierre-papier en France, mais pas seulement. Une vie consacrée à la finance a fait de lui un érudit des placements et de l’épargne, un expert en chiffres, taux et ratios, un gestionnaire agile et éclairé. Pourtant, il est un financier différent. Il s’intéresse au sens de l’épargne, à sa place dans l’histoire et dans la vie des hommes, dans la construction des nations, et il s’investit inlassablement pour en faire la pédagogie. C’est un visionnaire qui, au-delà de l’argent, nous fait percevoir une richesse qui est d’abord humaine, culturelle et sociale…

Innovateur, Gérard Auffray est l’inventeur de nombreux produits et dispositifs. On doit à cet ancien administrateur du concours Lépine les SICOMI (Sociétés immobilières pour le commerce et l’industrie) ainsi que l’intégration de Sociétés civiles de placement immobilier à capital variable (SCPI) dans l’assurance-vie. Il a aussi pensé et construit le « Sélecteur d’épargne », l’ancêtre des robo-advisors en quelque sorte, qui oriente l’épargnant vers les placements financiers répondant à son profil, mais aussi le jeu de société « Les Sept Péchés du capital » ainsi que des films et des ouvrages. Il est aussi le fondateur du cercle de recherche économique, le club Frédéric Bastiat, du nom de l’économiste libéral et iconoclaste du 19ème. Dans chacune de ces créations et inventions (je ne peux toutes les citer), on trouve le même fil rouge : la pédagogie de l’épargne utile.

Sans s’éloigner de sa passion pour l’épargne, Gérard Auffray est aussi collectionneur. Il a réuni un ensemble d’affiches d’une importance considérable. Toutes parlent d’épargne, d’emprunt, d’impôt, d’argent, et finalement, de la vraie vie des hommes. Des dessinateurs et des artistes de renom ont mis leur talent au service de ces œuvres qui sont pour la plupart de puissants témoins de notre histoire. L’argent ne peut décidément pas se réduire à quelques chiffres et quelques taux de rendement, car l’épargne sera toujours une affaire de confiance. Elle est au milieu de la vie des hommes, sous le regard des hommes, dans les tranchées et dans les airs, sur les rails, dans les larmes et les sourires, dans les douleurs et les espérances, chez les pauvres et chez les riches. L’argent apparaît sur ces affiches pour ce qu’il est, un lien social, un sujet de discorde, un catalyseur d’espérance, profondément humain…

Il faut visiter la « Maison de l’épargne » qui est 20 rue Cujas à Paris, près de la Sorbonne, à quelques pas de l’ancienne librairie Bellais que tenait Charles Péguy (auteur de « L’argent » …). Là, outre la salle de cinéma et le Money-bar qui accueillent des évènements et conférences (73 places), on peut admirer ces magnifiques affiches. Je vous en propose quelques-unes, en souhaitant qu’elles vous donneront envie de découvrir cette maison du patrimoine. J’ai pour ma part une petite préférence pour celles qui dénoncent le poids de l’impôt, dont certains diront qu’elles n’ont rien perdu de leur actualité…

A propos de l'auteur ()

Né en 1953, Ingénieur agronome (INAPG 74), spécialité économie, puis INSEAD (PSD 98), je me passionne très vite pour les innovations, les organisations coopératives et le développement local et responsable. Après plusieurs années consacrées à l’agriculture et aux coopératives rurales d’épargne et de crédit en Afrique (Centrafrique, Cameroun, Sénégal), j'ai rejoint en 1980 le Crédit agricole mutuel. J'ai dirigé le Crédit agricole mutuel Pyrénées Gascogne (Gers, Hautes-Pyrénées, Pyrénées-Atlantiques) de 2003 à 2016. Auteur de plusieurs ouvrages, dont « Les mots du mutualisme, la banque coopérative au plus près de l’humain » (2009) et « L’innovation joyeuse en entreprise, l’allégresse du calamar » (2016), j'ai contribué à plusieurs innovations dans l’univers bancaire. Je tiens depuis 2006 le blog « L’innovation joyeuse » et signe des contributions dans les médias et réseaux sociaux. Très présent dans les écosystèmes des startup, j'ai fondé en 2016 la société OCT'US qui conseille les entreprises pour accélérer leurs innovations et transformations.

Commentaires (3)

Url de rétrolien | Flux RSS des commentaires

  1. Quel bel hommage précis ,bien documenté
    en ayant pris la peine de vérifier sur place
    De quoi faire rougir l ‘intéressé !

  2. pouyanne dit :

    Bien bel hommage tellement juste et mérité.
    Gérard Auffray et Jean Philippe, 2 riches personnalités qui se sont bien trouvées.

  3. Jean PHILIPPE dit :

    Bon, alors, nous allons être deux à rougir maintenant…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *