MA BANQUE EST-ELLE SOLIDE ?

Classé dans ACTUALITES et HUMEURS, BANQUE et FINANCES par sur 14 septembre 2011 2 Commentaires

Un élève qui a 18/20 à chaque devoir et qui passe subitement à 17/20, cela peut surprendre. Mais qui le trouverait moins performant que celui qui a 12/20 en permanence ? C’est pourtant ce scénario bizarre qui nous est proposé depuis que l’agence Moody’s a dégradé la note de banques françaises. Cette dégradation n’est pas une surprise puisque leur note était sous surveillance depuis le début de la crise grecque. Elle est pourtant très largement médiatisée…

Je lis sur plusieurs sites que les « petites banques », ou les banques non exposées aux projecteurs des médias enregistreraient des ouvertures de comptes d’épargnants souhaitant sécuriser leurs avoirs. Ce « réflexe » mérite quand même quelques réflexions, car ce qui compte le plus, redisons-le, ce n’est pas la dégradation, mais bien la note elle-même. Précisons les choses :

1/ Les banques cotées sont sous le feu des projecteurs, ce qui ne veut pas dire que celles qui ne sont pas cotées soient plus solides. Elles sont simplement moins observées. Mais elles ont aussi un bilan et dans ce bilan de la dette publique comme les autres. Pourtant, on n’en parle pas… Elles ne sont pas passées chaque jour au crible des analystes. Elles donnent moins d’informations puisqu’on ne leur en demande pas. Il faut rappeler que les marchés financiers ont certes beaucoup de défauts, mais ont le mérite d’exiger des sociétés qui s’y soumettent des informations régulières et précises sur leur bilan et leurs activités. Donc, elles disent, on sait, on juge, on voit…

2/ Une bonne façon de mesurer la solidité de la banque pour les épargnants n’est pas d’écouter les discours des dirigeants pour qui, en général, tout va toujours très bien, mais de se fier aux notes que ces fameuses agences de notation accordent aux unes ou aux autres. Le résultat pour Moody’s donne Crédit agricole et BNPP avec Aa2 en tête toutes catégories (il les classe parmi les banques les plus solides d’Europe, juste derrière Rabobank et Crédit Suisse), viennent derrière la Banque Populaire, les Caisses d’Epargne, la Société Générale et le Crédit Mutuel CIC avec Aa3. Ceci, après cette fameuse dégradation dont on nous parle matin et soir !

Tags: , , , , ,

A propos de l'auteur ()

Pour en savoir plus sur l'auteur, cliquez sur l'onglet "Qui suis-je ?".

Commentaires (2)

Url de rétrolien | Flux RSS des commentaires

  1. MR IBARRA ANDRE dit :

    Merci a MR le président et MR le directeur général pour la reunion d’information de dimanche a bayonne
    IL serait souhaitable que nous petits épargnants tout comme les gros épargnants
    on puissent avoir sur une simple feuille papier tableau exel ( car encore tout le monde ne posséde pas internet ou ne sait pas s’en servir) le montant de la somme des fonds propre au credit agricole , leur gestion ,soit les différents pret a differents pays et savoir si une grande crise se pésentait allez vous avertir et rembourser vos épargnants
    Amicalement votre dévoué client IBARRA André

  2. Jean PHILIPPE dit :

    Bonjour
    c’est justement le but de ces réunions d’information que de présenter et commenter les chiffres dont vous parlez. S’agissant de la grande crise, nous y sommes, et le niveau des Fonds propres du Crédit agricole avec les mesures prises pour réduire son bilan, donc augmenter encore sa solidité financière, sont très sécurisants. Comme je l’ai expliqué lors de la réunion, le scénario extrême qui conduirait les pays de la zone Euro à faire défaut les uns après les autres peut toujours être imaginé, que tout cela se passe sans soutien des autres pays peut s’imaginer encore, mais sommes nous devant un scénario réaliste ? Je ne le crois pas… Et si tel était le cas, vous seriez bien sûr largement informé… Personnellement, je ne crois pas une seconde à un tel scénario…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *