MiiMOSA : AGRICULTURE « DON POUR DON »

logo MiiMOSA

L’équipe de MiiMOSA m’a accueilli il y a quelques jours dans ses locaux de la rue de La Boétie à Paris. L’entreprise fait partie des jeunes pousses qui font du VILLAGE by CA (fondé en 2014 par le Crédit agricole) un lieu de création, d’échanges et d’effervescences multiformes. Cette Startup se classe dans la famille des « Fintechs », branche du « Financement participatif ». Elle fait donc du crowdfunding. Une plateforme de plus, me direz-vous ! C’est vrai. Mais autant le développement de nombreuses plateformes généralistes peut laisser perplexe quant à leurs chances de survie, autant il est probable que les plateformes spécialisées sauront trouver leur place. Or, l’une des caractéristiques de MiiMOSA est justement de se consacrer exclusivement à l’agriculture.

equipe-MiiMOSA

MiiMOSA, c’est très simple. Vous avez un projet de création ou de développement dans la production agricole ou l’alimentation, vous l’inscrivez sur MiiMOSA et proposez « à la foule » de vous aider financièrement à le réaliser. En échange des dons que vous recevez (ces contributions peuvent être d’un montant assez minime), vous offrez des contreparties en nature ou en service. C’est donc un site de don contre don qui permet au public de soutenir financièrement et collectivement des projets porteurs de sens, « qui lui parlent ».

Sur MiiMOSA, les projets sont présentés par région (sur une carte de France), par domaine d’activité, mais aussi par maturité. On peut par exemple consulter les projets déjà financés, y compris ceux qui n’ont pas atteint le niveau de collecte escompté. Il faut saluer cette transparence, car elle n’est pas toujours offerte sur les sites de crowdfunding, On la retrouve d’ailleurs avec une même exigence dans l’affichage des rémunérations de la plateforme : elle ne prend de frais que si 60% de l’objectif de collecte est atteint, et facture 8% des sommes réunies s’il est dépassé.

projets MiiMOSA

Les porteurs de projet sont pour la plupart dans une démarche d’agriculture frugale : structures de petite taille, systèmes de production alternatifs ou innovants. Ils ont pu avoir recours au système bancaire et ont besoin de quelques milliers d’Euros pour compléter leur équipement. La recherche d’un appui financier, simple et gratuit, n’est pas leur seule motivation : ils espèrent surtout se faire connaître, fédérer une communauté, établir un dialogue avec des clients potentiels. Quant aux donateurs, ils deviennent acteurs de « leur » agriculture dont ils accélèrent le développement, de leurs territoires dont ils soutiennent l’économie, et « vivent » le projet en recevant des contreparties exclusives. Ainsi, MiiMOSA, qui apporte beaucoup de soins à l’accompagnement des demandeurs, est un véritable outil de promotion des circuits courts.

miel ariège MiiMOSA

Prenons l’exemple de Thomas LESPRIT, apiculteur en Ariège, fondateur de « Les p’tites z’abeilles ». Il se trouve que je réside souvent dans ce beau département. Grâce à MiiMOSA, j’ai découvert son projet, sa production, sa famille, et même son premier marché à Brassac (près de Foix). En tant que contributeur, je vais pouvoir bientôt le rencontrer et goûter à sa production…   

MiiMOSA n’adopte pas pour autant une démarche clivante par rapport aux acteurs traditionnels et à leurs organisations. Sa stratégie est plutôt de jouer la complémentarité, d’influencer sans rejeter. Il entretient de bonnes relations avec les syndicats agricoles, les chambres d’agriculture, mais aussi les banques. Son objectif est d’installer petit à petit une chaîne complémentaire de financement, entraînant une solidarité plus forte et plus directe entre producteurs et avec les consommateurs. Et ça marche !

En 17 mois,
250 projets accompagnés
Plus d’1,2 Millions d’€ collectés
35 à 40 nouveaux projets par mois
Collecte moyenne par projet de 6.500 €
Contribution moyenne de 110 €
80% des sources par notoriété du site et bouche à oreilles
20% des sources par des partenaires

MiiMOSA, déjà lauréat en 2015 de Google Moteur de réussite, a été également sélectionné par BFM Académie (Saison 11) :

 

A propos de l'auteur ()

Pour en savoir plus sur l'auteur, cliquez sur l'onglet "Qui suis-je ?".

Commentaires (2)

Url de rétrolien | Flux RSS des commentaires

  1. Cotcotcodon dit :

    Cotcotcodon est la plateforme de financement participatif en France réservée au terroir, à l’agriculture et l’alimentation. L’idée est simple : permettre aux acteurs du terroirs, aux agriculteurs de solliciter, pour leur projet d’installation ou de développement d’activité, des citoyens désirant encourager financièrement des initiatives agricoles. Nous constatons que de plus en plus de personnes souhaitent devenir des acteurs de leur territoire, non plus seulement en achetant des produits de proximité, mais en apportant directement des fonds.
    Cette formule s’adresse aux petites et moyennes exploitations, souvent les plus fragilisées par la conjoncture économique actuelle, qui veulent mettre en place ou développer un atelier de diversification ou des circuits courts de commercialisation. Le producteur décrit son projet sur le site Internet en définissant des contreparties pour les financeurs. Cotcotcodon l’accompagne pendant la période de levée des fonds, qui peut durer jusqu’à 60 jours.
    D’ici fin décembre 2016, nous espérons atteindre notre objectif: contribuer à financer 100 projets.
    La particularité de Cotcotcodon, par rapport aux autres plateformes de financement participatif, est la gratuité du service – aucune commission sur les dons -, les dons sont versés directement aux porteurs de projet, et aucun objectif à atteindre pour percevoir les dons effectués. Nous apportons un grand soin dans le choix des projets à financer et le profil des porteurs, pour donner toutes les chances de réussite aux campagnes de dons.

    Le site Internet: http://www.cotcotcodon.fr

  2. Balla Ondoa Pascal dit :

    Heureuse initiative,mais nous relevons au risque de nous tromper que le continent africain est lésé. Les porteurs de projet africains peuvent ils déposer des projets .merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *