NOUVELLES PROMITÉS

Classé dans ACTUALITES et HUMEURS, INNOVATIONS par sur 10 mai 2014 1 Commentaire

Les usages digitaux qui se développent à vitesse impressionnante depuis quelques années ont parfois des effets troublants. Des mots frappés trop vite sur un clavier étriqué se transforment en fautes de frappe ou subissent l’interprétation bizarre, voire inappropriée, de ce cher correcteur en ligne. Je me souviens d’un premier janvier où j’ai reçu d’un collègue un « meilleurs vieux » qui m’a bien fait rire, tout en me rappelant que j’atteignais un âge canonique. Je me souviens aussi de mots de fin de frappe transformés en dernière seconde et sans mon assentiment en un terme totalement incongru, donnant soudain à mon message un contenu cocasse, parfois même indécent (il m’est arrivé d’en rougir !). Qui n’a jamais été victime et auteur lui-même de ce genre de fantaisie ? (l’image vient d’ici, il y a d’autres exemples truculents)

Un autre effet de la force de frappe formidablement rapide des usages digitaux, c’est l’envoi à plusieurs destinataires d’un message destiné à un seul. Ah ! Chères copies cachées oubliées, très cher « répondre à tous » trop près du répondre, adorables « groupes de destinataires » et autres facilités développées avec talent par des informaticiens bien intentionnés. Et voilà qu’au hasard d’un message tombé accidentellement dans votre boîte à lettre, oublié au fond d’un mèl, vous découvrez stupéfait ce que les autres disent de vous. Cela suffit parfois à retourner une vie. Certains diront que tout cela fait avancer la relation vers plus de transparence… C’est vrai, il y a du positif en tout…

Et voilà que ce matin, par la magie des approximations digitales, je reçois d’un collègue une information sur les « nouvelles promités ». Il a frappé fort à une heure tardive, et voulait parler des proximités. Mais ce mot inédit, plus bref que son parent, m’a paru soudain intéressant, plein de promesses. La promité ! Quelle belle valeur ! Ce mot tout neuf évoque la probité promise, la proximité concise, la promesse concrétisée, le comité enfin pro ! Nous avions besoin de ce mot venu de nulle part, sinon d’un doigt épuisé de travail traînant sur un clavier usé. Je vous le dis, ce mot est une trouvaille ! Promitez-moi d’en faire bon usage ! Promitez, promitez-le moi !

A propos de l'auteur ()

Pour en savoir plus sur l'auteur, cliquez sur l'onglet "Qui suis-je ?".

Commentaires (1)

Url de rétrolien | Flux RSS des commentaires

  1. lexab dit :

    Billet surprenant mais tellement vrai! quel utilisateur de smartphone ne l’a pas vécu. D’ailleurs j’écris de mon pc histoire d’éviter ce foutu traducteur…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *