PARLEREZ-VOUS TOUCAN ?

Classé dans COOPERATION et MUTUALISME, INNOVATIONS par sur 6 mars 2011 3 Commentaires

Le toucan est un oiseau bizarre qui se trouve habituellement dans les forêts humides d’Amérique centrale ou d’Amérique du sud, mais aussi de Thaïlande ou de Malaisie. Toujours en climat tropical. Drôle d’oiseau, dont le bec démesuré, de tout temps, a surpris les observateurs.

Ce qui est surprenant, c’est d’entendre de plus en plus parler toucan dans les Pyrénées. Certains prétendent même qu’il pourrait bien en être beaucoup plus question dans les prochaines semaines. Il s’agirait là d’une introduction (et non d’une réintroduction comme pour l‘ours) puisqu’il n’y a aucune trace de cet oiseau dans l’histoire régionale. Il pourrait toutefois (d’après les spécialistes) s’acclimater fort bien au pays et y jouer un rôle majeur en venant nicher dans les réseaux sociaux pour établir entre la banque et ses clients des relations vraiment nouvelles!

L’animal a le bec creux. Il sent son monde. Il a vu qu’il y avait un énorme besoin de penser autrement les services bancaires. Alors il s’y colle. Il est visiblement très libre. D’ailleurs, personne ne connait encore précisément ni le jour ni l’heure où il risquera son premier vol. On sait qu’il s’y prépare. Personne ne sait non plus ce que seront ses premiers cris dans le web-monde. On peut imaginer… On entrevoit déjà de larges espaces de discussion (pour quoi pas en 3D ?), des conditions de placement attractives (plus audacieuses encore que celles des banques « tout en ligne » ?), avec une forte dimension « solidaire et associative », parce que cela semble le parti-pris de l’équipe dès le premier jour. Une équipe qui entend bien agir selon les principes et exigences d’un mutualisme affirmé et moderne.

Je vous invite donc à surveiller. Une innovation bancaire se prépare. La banque coopérative et mutualiste sera au cœur de cette nouvelle histoire.  Le Crédit agricole aussi, déterminé à continuer de faire progresser la banque de proximité  en Europe. Préparez-vous à tourner une page et à changer de regard sur la banque. Elle pourrait être soudain beaucoup plus directe et sympathique avec vous, parler simple, sans se prendre la tête, sans «prise de bec» non plus, et devenir un des tous premiers moteurs de la solidarité locale…

A propos de l'auteur ()

Pour en savoir plus sur l'auteur, cliquez sur l'onglet "Qui suis-je ?".

Commentaires (3)

Url de rétrolien | Flux RSS des commentaires

  1. Le ramage du Toucan va-t-il se rapporter à son plumage ? Il me tarde en tout cas d’en savoir plus ! 🙂

  2. Je subodore et je crains, à force de vous lire et vous voir abuser de votre temps de banquier béarnais, voulant, à tout prix, séduire de nouveaux clients, et, tenter de coloniser les nouveaux territoires du Web Social, maintenant à coups de « mac-tookets », que votre oeuf n’éclose en fait, d’un volatile démago-commercial, au croupion solidaire, déplumé de toute humanité …
    Christophe COLOMB.

    http://www.marketing-banque.fr/blog/2010/03/pourquoi-les-banques-doivent-sengager-dans-les-m%C3%A9dias-sociaux-.html

  3. Jean Philippe dit :

    1/ Notre volatile n’a aucun penchant pour la publicité, il est plutôt discret et cette campagne lui pèse…
    2/ Il déteste tout ce qui est fast ou tout ce qui est Mac, à l’exception du Mac-arel, spécialité de son beau pays.
    3/ Il n’a pas que la plume solidaire, et il le montrera…
    Et tout ça, chacun pourra le constater dans quelques jours…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *