Pyrénées Gascogne invente… « Clap Patrimoine »

Dimanche 10 octobre, au Parvis, Scène nationale de Tarbes, 200 personnes se sont retrouvées pour visionner les vidéos confectionnées pendant l’été sous la direction de jeunes réalisateurs du territoire. Un thème un seul : mettre en valeur un élément du patrimoine régional (Hautes-Pyrénées, Gers, Pyrénées-Atlantiques).

L.S. est entré dans mon bureau il y a quelques mois pour me parler de ce projet : « La Fondation Jeunes du Crédit agricole Pyrénées Gascogne a 10 ans cette année. Nous projetons de fêter cet anniversaire le 10/10/10… » L’argument était irréfutable ! Je m’enquiers aussitôt du contenu : « Et vous prévoyez quoi ? ». Parce que pour un anniversaire, on pense à un gâteau, mais il faut des choses autour quand même. « Un concours vidéo pour les jeunes sur le patrimoine régional ! ».  J’avoue avoir douté et redouté. Mon interlocuteur était déterminé. « Si, si, ça va intéresser les jeunes ». Je ne voyais pas trop des jeunes se passionner pour des vieilles pierres ou un métier oublié. Mais bon. Il y croyait et l’équipe de la Fondation avec. Le Président était partant. Il fallait bien suivre… Et voilà le projet lancé sur FaceBook et Twitter.

Et dimanche, surprise ! J’avais peur qu’il n’y ait pas de candidats : plus de 30 ont monté un dossier. J’avais peur que ce soit long et ennuyeux : c’était long (j’ai parfois raison) mais passionnant. D’un château des Hautes Pyrénées au port de Saint-Jean-de-Luz, d’une Dame blanche à un chat de La Romieu dans le Gers, de la fabrication d’un meuble béarnais, au béret ou à l’espadrille…. en passant par le rugby, le jurançon, et le boulevard des Pyrénées à Pau… en tout, 19 vidéos qui parlent de l’histoire de notre région, et qui parlent (surtout) de l’intérêt des jeunes pour les racines de leur pays. C’est fort. C’est beau. C’est instructif. C’est souvent amusant. C’est ici…

Je forme le vœu que cette excellente initiative soit reconduite en 2011, et fêtée pourquoi pas le 11/11/11, puis encore en 2012, pour le 12/12/12. Après, nous verrons… Un grand bravo aux équipes de la Fondation et à tous les jeunes réalisateurs. Ceux qui choisiront d’aller plus loin dans le métier n’oublieront jamais leur premier court-métrage…

A propos de l'auteur ()

Pour en savoir plus sur l'auteur, cliquez sur l'onglet "Qui suis-je ?".

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *