URGENCE INONDATIONS

Nous nous sommes rendus hier avec les Présidents Jean-Claude Rigaud et Jean-Louis Cazaubon dans les régions les plus sévèrement sinistrées de notre territoire, dans les Hautes-Pyrénées à Lourdes et Luz Saint Sauveur ainsi qu’à Bordes dans les Pyrénées Atlantiques. Les débordements du Gave de Pau notamment ont sévèrement touché ces régions, alors que souvent ailleurs, inondations et intempéries ont retardé les mises en culture. Les effets de cette météo exceptionnellement défavorable sont de natures très différentes. A Lourdes, le parc hôtelier a été touché ainsi que les Sanctuaires. A Bordes, la rupture de digues a provoqué l’inondation de lotissements. Mais c’est dans le pays de Toy, dans les vallées de Luz, sur Esterres ou Barèges, que les dégâts sont les plus considérables et impressionnants puisque ce sont les infrastructures routières, électriques, téléphoniques qui sont touchées. Les gaves ont carrément attaqué des routes et des maisons et emporté des hectares de prairies. Ils ont ici et là changé de lit. Nous avons été impressionnés par la solidarité qui s’est manifestée immédiatement dans la population, la mobilisation des élus locaux et le travail conduit malgré le danger et sans interruption par les pelles mécaniques tentant de rediriger les eaux encore puissantes vers leur lit initial.

Notre première urgence a été de permettre à tous les sinistrés de contacter leur assureur. L’information est présente partout. Grâce aux dispositions prises immédiatement par PACIFICA, tous les appels sont traités et les demandes prises en charge.


Une autre urgence est de permettre aux familles et aux entreprises d’assurer la soudure entre le sinistre et le dédommagement. Nous avons mis en place un dispositif spécifique qui est en œuvre dès à présent. Les agences du Crédit agricole traiteront ces situations en urgence et en priorité partout sur le territoire.

Il est également mis en place un dispositif pour permettre aux collectivités locales de procéder aux dépenses immédiates dans l’attente d’indemnisations. Là aussi, il s’agit de tout faire pour que la vie puisse reprendre le plus vite possible et sans ajouter de difficultés économiques durables à la catastrophe climatique.

Nous travaillons en ce moment à la mise en place d’un service qui permettra à chacune et chacun d’exprimer sa solidarité envers tous les sinistrés.


A propos de l'auteur ()

Pour en savoir plus sur l'auteur, cliquez sur l'onglet "Qui suis-je ?".

Commentaires (1)

Url de rétrolien | Flux RSS des commentaires

  1. La solidarité est heureusement là pour aider otus les agriculteurs qui ont eu
    leur terres inondées et emportées parfois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *